Que manger avant de s’entraîner ?

On répète souvent qu’il est crucial de bien manger après l’entraînement afin de bien récupérer, mais qu’en est-il de l’alimentation qui précède les séances de musculation ? Bien souvent, ne pas s’alimenter correctement avant de se rendre à la salle de sport revient à “gâcher” sa séance d’entraînement : manque d’énergie, diminution de la force, baisse de concentration sont autant d’effets que l’on peut ressentir sans avoir mangé correctement.

Si vous vous entraînez sérieusement, que ce soit dans l’objectif d’une prise de masse ou d’une sèche, vous ne devriez pas être sans savoir qu’une bonne alimentation est l’un des piliers de la réussite. Afin de vous aider, nous avons préparé quelques conseils pour déterminer que manger avant de s’entraîner.

que manger avant entrainement musculation

La consommation de glucides avant l’entraînement

que manger avant de faire de la musculationTous sports confondus, les glucides sont un macro nutriment capital à apporter avant l’effort. Si vous êtes également coureur, ou que vous en avez un dans votre entourage, vous êtes sans doute familier des fameuses “pasta parties” organisées la veille des marathons.

Pour la musculation, la règle reste la même. En effet, les glucides représentent pour le corps la source d’énergie première dans laquelle il va puiser durant votre entraînement. De plus, les glucides stimulent la libération d’insuline et réduisent le catabolisme.

Attention, cela ne signifie pas qu’il faut se gaver de bonbons ou de biscuits avant d’aller s’entraîner. Au contraire, il vaut mieux privilégier les aliments avec un index glycémique plus faible, qui seront digérés plus lentement et feront monter le taux d’insuline moins rapidement.

De ce fait, nous vous recommandons de consommer des aliments tels que de l’avoine, de la patate douce ou des pâtes complètes. 40g de glucides avant un entraînement est une quantité optimale.

Manger des lipides avant l’entraînement

Juste avant d’aller s’entraîner, la consommation de lipides n’est pas forcément conseillée. En effet, les lipides demandent un temps de digestion plus long que les autres aliments et, mis à part en cas de diète cétogène, ils ne sont pas utilisés par le corps durant l’effort. L’absence de présence de lipides peu de temps avant l’effort ne diminue donc pas la performance.

Manger des lipides avant l’entraînement ne ferait donc que rendre la digestion plus lente, ce qui peut provoquer des sensations de lourdeurs ou des gênes digestives pendant la séance de musculation.

La consommation de protéines avant de s’entraîner

que manger avant le sportConsommer des protéines avant un entraînement sportif est vivement recommandé. En effet, l’apport extérieur de protéines va permettre au corps d’aller puiser dans ces réserves pour trouver une source d’énergie, au lieu de se servir dans les tissus musculaires que vous souhaitez de développer en pratiquant la musculation.

Réduire les atteintes aux tissus musculaire vous permettra non seulement de développer votre masse musculaire plus rapidement, mais également de récupérer plus vite après les séances d’entraînement.

Avant l’entraînement, l’apport en protéine peut se faire via la consommation de viande maigre comme des filets de poulet ou de dinde, d’oeufs, de poisson blanc, de protéines végétales comme le tofu ou le seitan, ou encore par l’absorption de protéines en poudre sous la forme de whey ou de poudre de protéine végétale. En règle générale, 20 à 30g de protéines suffisent.

Les compléments alimentaires avant l’entraînement de muscu

quels compléments alimentaires avant une séance de musculation

La nourriture solide peut être complétée par divers compléments alimentaires avant l’entraînement.

Pour compléter l’apport en protéines, les BCAA seront votre meilleur allié. Ils permettent de maintenir des niveaux optimaux d’acide aminés qui aideront à la récupération une fois la séance terminée ainsi qu’à réduire le catabolisme pendant la séance d’entraînement.

L’apport de créatine, un autre acide aminé non essentiel, avant l’entraînement est également intéressant. Dans le cas de la musculation, la créatine peut aider à améliorer la performance en augmentant le taux de phosphocréatine dans les muscles squelettiques. En effet, la phosphocréatine est un précurseur de l’ATP, une molécule qui fournit de l’énergie au métabolisme.

Si vous cherchez à renforcer votre croissance musculaire, la beta-alanine vous donnera un coup de pouce dans ce sens. De plus, elle réduit la fatigue musculaire et aide à la récupération.

Enfin, la prise d’un pre-workout, un mélange souvent à base de caféine destiné à vous donner un regain d’énergie, est presque toujours bénéfique. Cela est particulièrement vrai si l’on va s’entraîner après une longue journée de travail, par exemple. Cependant, sachez que l’utilisation quotidienne d’un tel produit mène à une certaine tolérance. Il est donc conseillé de créer des systèmes de cycles, avec des périodes d’arrêt du produit afin que le corps se déshabitue et que le booster pre-workout conserve son efficacité.

A quel moment manger avant de faire du sport ?

quoi manger avant musculationMaintenant que vous avez identifié quoi manger avant l’entraînement, reste à savoir quand il est bon de consommer ces aliments. Les glucides complexes et les protéines solides issues de la nourriture ont besoin d’au moins 2 heures pour être digérées et ne pas vous gêner pendant votre séance. L’ajout de graisse est toléré à ce moment, avec parcimonie !

Si besoin est, la prise de protéines liquides (sous forme de whey par exemple) devra se faire entre 30 minutes et 1 heure avant le début de l’entraînement, leur digestion étant plus rapide. En cas de nécessité, il est également possible d’y ajouter des glucides à assimilation rapide (comme des corn flakes ou des suppléments de type Vitargo). Il est préférable à ce stade d’éviter toute prise de lipides.

Enfin, prenez vos compléments alimentaires de type BCAA, créatine et pre-workout environ 30 minutes avant le début de votre entraînement. C’est le temps qu’il leur faudra pour commencer à agir et donc pour en ressentir les effets.

Enfin, gardez en tête que nous sommes tous des individus différents. Cet article vous donne les bases d’une bonne alimentation avant l’entraînement, mais peut être adapté en fonction de vos besoins et de vos objectifs. L’heure de la journée à laquelle vous prévoyez votre séance peut de plus avoir une incidence sur ce que vous pouvez manger en amont. Prenez également en compte l’incidence des aliments choisis sur votre système gastrique pour éviter les mauvaises surprises et gâcher votre séance de musculation !

Que manger avant de s’entraîner ?
4 (80%) 4 votes