Tout savoir sur l’IMC : Indice de masse corporelle

Il peut parfois être difficile de situer son poids et sa taille du point de vue de la santé ou pour des objectifs de musculation. Et s’il y a bien une donnée qui constitue le point de départ pour connaître notre corpulence, c’est bien l’indice de masse corporelle ou IMC. Seulement, cet indice ne sera pas pertinent pour tout le monde.

Dr Muscu fait le point sur l’IMC : un indice pas si précis qui peut être sujet à de mauvaises interprétations.

Tout savoir sur l'IMC : Indice de masse corporelle

Indice de masse corporelle : définition

indice de masse corporelleL’IMC ou indice de masse corporelle est une donnée qui permet de déterminer la corpulence d’une personne conformément à sa grandeur et à son poids. Il est possible que l’on parle aussi de Body Mass Index (BMI) en anglais sur certains sites.

Si vous êtes un lecteur ou une lectrice de Dr Muscu, vous savez à quel point nous essayons au mieux de combiner santé et musculation pour des résultats optimaux.

Selon votre résultat, votre IMC se situera dans l’une de ces 7 catégories.

IMCRésultats
Moins de 16,5Anorexie ou dénutrition
16,5 à 18,5Maigreur
18,5 à 25Corpulence normale
25 à 30Surpoids
30 à 35Obésité modérée (classe 1)
35 à 40Obésité élevée (classe 2)
Plus de 40Obésité morbide ou massive

Contrairement à l’IMG (indice de masse grasse) qui n’a pas véritablement de valeur scientifique, l’IMC représente le seul indice de corpulence validé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Aujourd’hui, il s’agit d’un standard international pour déterminer la corpulence d’une personne. Elle permet de diagnostiquer l’obésité chez les personnes ou, au contraire, les personnes qui ont besoin de prendre du poids.

Elle a un intérêt aussi statistique pour mesurer l’obésité à travers le monde entier et à l’échelle des pays. Les statistiques qui soulignent l’augmentation de l’obésité ces dernières années dans les pays occidentaux prennent généralement en compte l’IMC, car ce serait l’un des indices les plus « fiables ». Cependant, nous verrons qu’il présente des limites.

Un indice limité par ses variables

imc musculationL’interprétation de l’indice de masse corporelle peut parfois être délicate notamment en musculation. C’est pourquoi il ne s’adresse pas à tout le monde surtout pour les athlètes de haut niveau qui sont très musclés.

En effet, une personne musclée et une personne obèse peuvent avoir le même IMC. Et, pourtant, la différence entre les deux est tout à fait notable. La personne obèse présentera forcément plus de risques de santé (notamment des problèmes cardiovasculaires, de diabète et de cancer) qu’un athlète qui surveille sa ligne en faisant attention à ce qu’il mange tout en étant très musclé. Nous ferons la comparaison dans les calculs.

Certaines compagnies d’assurances soucieuses de faire des affaires vont même jusqu’à calculer votre IMC pour déterminer le montant de la prime. Elles veulent savoir si vous êtes une personne à risque ou non. Cela posera notamment problème pour les bodybuilders qui ont un IMC élevé alors qu’ils sont en pleine forme et souvent même en meilleure santé que le reste de la population. Nous parlons bien sûr des culturistes naturels qui ont une nutrition irréprochable.

Que faire d’un indice qui ne fait pas de distinction entre la masse musculaire et la masse grasse ?

D’autre part, l’IMC ne prend pas en compte l’âge de la personne, son sexe et sa morphologie. Tant de données importantes pour déterminer la bonne santé et la forme physique d’un individu. Par exemple, selon le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) les femmes ont plus de graisse corporelle que les hommes et pourtant ces données sont interprétées de la même manière. Nous savons qu’à différentes périodes de notre vie, nous n’avons pas la même corpulence. Cela est dû au processus de vieillissement qui inclut des sécrétions hormonales plus faibles et d’autres processus chimiques qui entrent en ligne de compte dans notre corpulence.

L’OMS a choisi l’indice de masse corporelle comme une valeur standard. Cependant, les morphologies varient d’un endroit à un autre de la planète. Celle d’un Allemand sera totalement différente d’un Japonais.

Calculer son IMC

Le calcul de l’indice de masse corporelle est très simple étant donné qu’il ne prend pas en compte l’âge, la morphologie, etc.

Contrairement à l’IMG, on utilisera seulement deux données. Pas besoin d’une machine incroyable pour calculer son IMC. Il suffit de prendre son poids et sa taille (le matin à jeun de préférence).

Pour calculer votre IMC, vous diviserez donc votre poids par votre taille au carré.

IMC = p/t²

Exemple n° 1 : Un homme qui mesure 1,81 m et qui pèse 78 kg.

IMC = 78/1,81²

IMC = 23,8

Cet homme aura donc un IMC de 23,8 ce qui correspond à une corpulence normale selon notre barème.

Exemple n° 2 : Une femme qui mesure 1,70 m et qui pèse 86 kg.

IMC = 86/1,7²

IMC = 29,75

Avec un IMC de 29,75, cette femme est en surpoids et proche du premier stade d’obésité selon le barème de l’indice de masse corporelle.

Exemple n° 3 : Arnold Schwarzenegger qui mesurait 1,88 m pour 106 kg auparavant

IMC = 106/1,88²

IMC = 30

Selon les critères de l’indice de masse corporelle, Schwarzy aurait été en surpoids ; à la limite de l’obésité.

Ces trois exemples de calcul de l’IMC permettent de mettre en exergue les limites de cet indicateur.

Pour aller plus loin

imc arnold schwarzeneggerIl est possible d’aller plus loin pour « calculer son physique » avec d’autres mesures.

Prendre les mensurations et notamment le tour de taille est souvent utilisé. On estime qu’une personne est en surpoids à partir du moment où elle dépasse les 94 cm de tour de taille (pour les hommes) et 80 cm de tour de taille (pour les femmes). On calculera aussi l’IMA ou Indice de Masse Adipeuse qui se focalise sur cet aspect. Aujourd’hui, cette donnée n’est pas utilisée en médecine.

Dr Muscu s’est aussi intéressé à l’IMG (ou indice de masse graisseuse). Ce calcul permet de mesurer le pourcentage de gras dans l’organisme. Il s’agit là aussi d’une estimation et non d’une valeur sûre. Par ailleurs, il sera nécessaire de connaître son indice de masse corporelle pour calculer son indice de masse grasse. Cela fait partie des données requises avec l’âge et le sexe.

Une étude suggère que si un médecin constate qu’un patient est plus musclé que la moyenne, il sera plus approprié de prendre en compte l’IMG.

L’indice de masse corporelle : utile, mais…

… Ce ne sera clairement pas destiné à tout le monde.

Les personnes qui font de la musculation ne devraient pas nécessairement fonder leur IMC sur ce barème, car leur morphologie n’est pas prise en compte au même titre que leur sexe. Cependant, l’IMC présente une valeur plus ou moins sûre pour calculer et faire des statistiques qui permettent d’évaluer l’état sanitaire d’une population.

L’indice de masse corporelle est, comme son nom l’indique, un simple indicateur. Il n’est pas un diagnostic. Son calcul ne prend en compte que deux variables.

Un check-up et un bilan sanguin seront des sources d’informations bien plus précises sur votre état de santé en complément de l’IMC. Pour cela, il faudra consulter son médecin généraliste.