Les historiens sont formels sur un point. Le dopage existe depuis que l’on fait du sport. Il s’agit d’un mal-être sociétal qui englobe de nombreux domaines : au travail, durant les études, dans le domaine artistique, dans le domaine militaire et dans les sports comme la musculation.

dopage et musculation tout ce qu il faut savoir

Dans une intention perpétuelle du dépassement de soi, il peut arriver que les sportifs aient recours au dopage. Que ce soit pour améliorer leurs performances, pour améliorer leur aspect esthétique ou tout simplement pour se sentir mieux, des pratiquants ont recours à de nombreux produits (le plus souvent délétères pour la santé) qui boostent leurs conditions physiques et/ou mentales.

La performance sportive passe par différents processus comme l’abnégation, le travail, la technique et la concentration. Les produits dopants seront à même de stimuler toutes ces capacités ou au contraire, ils inhiberont certaines fonctions comme le stress ou les sensations de douleur toujours dans l’intention de se dépasser.

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le dopage en musculation :

  • Comment le caractérise-t-on ?
  • Pourquoi chercher à se doper ?
  • Quels sont les principaux produits dopants ?
  • Existe-t-il des alternatives ?

Au terme de cet article, vous connaîtrez l’essentiel sur les produits dopants.

Qu’appelle-t-on dopage ?

dopage musculationBien qu’il concerne une multitude de domaines plus ou moins connus, on attribue généralement (à tort) le dopage au monde du sport.

Généralement, on le définit comme la prise d’un produit ou l’usage d’une méthode interdite (par la loi ou par la fédération du sport pratiqué) qui vont modifier ou améliorer considérablement nos performances (physique ou mentale) dans l’intention d’accomplir un exploit sportif ou de gagner une compétition en dépassant ses limites.

Bien qu’il porte atteinte à l’éthique sportive, le nombre de sportifs qui se dopent augmente. En 2017, l’Agence Mondiale Antidopage a constaté une augmentation de 17 % des cas de dopages en France, plaçant le pays en deuxième position des pays qui se dopent le plus dans le monde sportif derrière l’Italie.

Parmi les sports qui comptent le plus de cas de dopage, on retrouve :

  • Le culturisme / musculation ;
  • L’athlétisme ;
  • Le cyclisme.

Attention toutefois à prendre ces classements avec des pincettes. Même si ces sports comptent de nombreux cas, cela ne signifie pas qu’il faut absolument se doper pour réussir ou que le sport ne recense que des personnes dopées. Selon une étude (Deloitte et EuropeActive) environ 6 millions de Français étaient inscrits en salle de fitness/musculation en 2018. Il serait dommage de disqualifier ou dénaturer la qualité de ces sports à cause de ces chiffres, même si le dopage amateur fait aussi de gros ravages.

L’origine des produits dopants

Beaucoup ont utilisé des médicaments qui n’étaient pas destinés, à l’origine, à se doper. Nous pouvons prendre l’exemple du Clenbutérol qui était un médicament pour cheval ou l’EPO qui sert à soigner les asthmatiques. Les hormones de croissance quand à elle servent à aider le développement des enfants qui peinent à grandir.

La liste des produits dopants s’agrandit d’année en année. Malheureusement, il existera « toujours » un produit chimique qui boostera votre métabolisme légalement à un instant T avant de devenir interdit.

Le monde évolue et les capacités humaines aussi

En 1896, le record du monde sur 100 mètres était de 10,8 secondes. Presque 120 ans plus tard, le record s’établit à 9,58 secondes.

Durant le 19e siècle, Hippolyte Triat, un des précurseurs de l’haltérophilie moderne, portait 101 kg à l’arraché pour un poids de 95 kilos. En 2018, Sohrab Moradi (un athlète contrôlé positif au dopage quelques années auparavant) pouvait porter 189 kg à l’arraché dans la catégorie des moins de 94 kg.

Pourquoi chercher à se doper ?

Selon le sport que l’on pratique, on ne cherchera pas les mêmes résultats. Par conséquent, on n’utilisera pas les mêmes produits. Pour le body-building, l’haltérophilie, le fitness ou encore le powerlifting, on peut classer les objectifs du dopage en 4 catégories.

Gagner de la masse musculaire plus rapidement

stéroïdes anabolisants muscuationL’utilisation de produits anabolisants (qui stimule le développement des cellules) est largement répandue dans le monde du dopage pour décupler le développement de sa masse musculaire.

Selon des études, il semblerait que les personnes qui se dopent sans pratiquer la musculation régulièrement prennent plus de muscles, de force et de puissance comparés aux personnes qui ne se dopent pas et qui pratiquent le culturisme régulièrement.

Par ailleurs, les produits dopants boostent la croissance de certains muscles plus difficiles à développer si l’on ne prend rien. Ce résultat sera surtout recherché pour les compétitions de bodybuilding où l’on note l’aspect esthétique du candidat.

Augmentation de la motivation, de l’esprit de compétition et de l’agressivité

Le mental est l’un des facteurs les plus déterminants dans le sport que ce soit pour les compétitions ou les entraînements. Il permet de dépasser ses limites, de conserver une discipline et de rester motivé.

En parallèle, certains athlètes chercheront à développer le côté mental pour développer leur agressivité, leur motivation et leur esprit de compétition. Certains produits qui développent les muscles en premier lieu vont aussi accroître ces facultés mentales.

Perdre du poids et paraître sec

produit dopant perte de poidsLe poids est décisif dans certains sports que ce soit pour le côté esthétique ou pour pouvoir passer à la pesée en fonction des différentes catégories liées au poids.

Ainsi, la perte de poids est importante pour paraître le plus « sec » possible dans le monde de la musculation. Pour cela, certains dopés utilisent des diurétiques. Leur but est simple : éliminer l’eau de votre corps.

Il existe aussi les dopants « fat burners » ou brûleurs de graisses. C’est le cas du clenbutérol. Il stimule la lipolyse qui favorise la dégradation des graisses.

Cela permettra aux culturistes d’éliminer l’eau avant une compétition ou le gras pendant la sèche afin de paraître plus sec (on entend par là : descendre en dessous d’un taux de masse grasse).

Les boxeurs utilisent aussi des diurétiques pour éliminer la rétention d’eau afin d’être moins lourds lors de la pesée. C’est indispensable pour certains d’entre eux qui sont trop lourds et qui veulent concourir dans la catégorie de poids en-dessous.

Augmenter son endurance et sa récupération

L’usage de produits qui boostent l’endurance et la récupération ont largement été développés en parallèle. On parle alors de produits dopants stimulants. Ils diminuent la fatigue pendant l’entraînement et même après. Les séances seront donc plus intenses.

En combinaison avec les produits dopants qui augmentent la masse et la force musculaire, cela décuple les résultats. En effet, le volume d’un entraînement (le poids total travaillé durant une séance) sera beaucoup plus élevé « grâce » à ces produits dopants. Les séances sont plus dures et plus intenses. Et donc plus le volume est élevé, plus on développe sa masse.

Par ailleurs, certains produits stimulants ne sont pas considérés comme du dopage jusqu’à une certaine quantité. C’est le cas du café (caféine) qui n’est pas pénalisant en soi. Il s’avère même que la caféine est bonne pour la santé jusqu’à une certaine quantité. En revanche, on peut la considérer comme un produit dopant après en avoir consommé une forte quantité.

De la même manière, de nombreux cyclistes sont « diagnostiqués » asthmatiques pour pouvoir utiliser de la Ventoline qui est un agoniste bêta-2. Elle dilate des bronches. Cela a pour effet d’augmenter les globules rouges dans le sang et ainsi, bénéficier d’une plus grande endurance.

Les principaux produits dopants

La liste des produits est trop nombreuse, nous avons décidé de vous parler des principaux produits dopants en musculation.

Les stéroïdes anabolisants

stéroïdes anabolisantsLes stéroïdes anabolisants ou stéroïdes androgènes anabolisants (SAA) stimulent l’anabolisme musculaire c’est-à-dire la croissance des cellules pour accélérer le développement de la masse musculaire.

Plus précisément, ce sont des hormones stéroïdiennes liées à la testostérone qui permet d’augmenter la sécrétion protéique. En effet, une fois consommés, les SAA vont augmenter la vitesse de synthèse des protéines nécessaires à la construction du muscle pour une prise de masse plus importante et une plus grande perte de gras.

Ces produits dopants ont deux effets sur l’organisme.

  • Un effet anabolisant : ils boostent le développement musculaire
  • Un effet androgénique : ils développent le caractère masculin du sujet (même chez les femmes qui usent de stéroïdes anabolisants). Cela peut se caractériser par une augmentation de la pilosité, de la libido…

Nous avons conçu plusieurs dossiers sur les stéroïdes anabolisants les plus connus du monde de la musculation :

dianabol
deca durabolin nandrolone
anavar
winstrol

Trenbolone

anadrol

Les hormones de croissance

On lui prête plusieurs noms : hormones de croissance, somatotrophine ou encore HGH (Human Growth Hormone). Il s’agit d’une hormone que nous sécrétons naturellement au niveau de l’hypophyse (une partie du cerveau). En effet, des efforts courts et intenses permettent d’augmenter la sécrétion d’hormones de croissance naturellement.

Ce dopant utilisé en musculation est très difficile à détecter par les autorités de contrôle antidopage, car il se dissipe rapidement après utilisation.

Tout comme les stéroïdes anabolisants, les hormones de croissance permettent d’augmenter sa masse en facilitant l’hypertrophie musculaire et de perdre du gras en stimulant la lipolyse (processus de destruction des graisses).

HGH hormone de croissance

Les hormones peptidiques

hormones peptidiques dopageLes hormones peptidiques sont naturellement synthétisées par le corps. En soi, ces hormones n’ont pas directement de vrai intérêt. Cependant, elles vont permettre de booster la production de deux hormones stéroïdiennes : la testostérone et les corticostéroïdes.

La testostérone est une hormone qui permet, entre autres, stimuler la synthèse de protéines. Dans ce cas, l’intention première sera de prendre de la masse.

Quant aux corticostéroïdes, ce sont des hormones qui ont une action anti-inflammatoire, antalgique et permettent de développer l’endurance.

Le but des hormones peptidiques sera alors de faciliter la sécrétion d’une autre hormone (testostérone ou corticostéroïdes), qui elle, sera plus utile à la prise de masse, l’augmentation de la force, à une meilleure endurance ou un effet antalgique et anti-inflammatoire.

Les stimulants fat burners

Les stimulants fat burners sont des produits dopants qui vont activer le système nerveux pour perdre du poids plus rapidement. Il peut s’agir d’amphétamines, de caféine, de cocaïne, d’ecstasy ou encore d’éphrédine.

En effet, cette stimulation favorise l’augmentation des effets du système nerveux sympathique. Le système nerveux sympathique fait partie de notre système nerveux autonome et permet à tout individu de faire face à une action ou une situation dangereuse en augmentant notre agressivité, notre niveau d’énergie, notre confiance en soi, notre endurance ou notre puissance.

Le développement de tous ces aspects pousse à faire des séances d’entraînement plus dures, plus longues et plus intenses. Ce regain d’énergie aura pour effet de faire perdre du poids et de prendre du muscle plus rapidement. De tous les produits dopants pour maigrir, le Clenbutérol fait figure de roi. Nous lui avons consacré un article dédié à retrouver ci-dessous.

clenbuterol dopage

Les prohormones

prohormone dopageLes prohormones font parti des derniers produits dopant à être arrivés sur le marché. Leur légalité varie d’un pays à l’autre à cause de leur composition. La plupart contiennent un dérivé de stéroïde anabolisant inactif. Jusque là rien d’affolant me direz vous. Mais une fois la gélule de prohormone ingérée par un sportif, ce composé devient actif grâce aux enzymes digestives et se comporte donc de la même manière qu’un stéroïde classique. Cependant, son activation n’est réalisée qu’à un certain pourcentage qui n’atteint jamais 100%, les prohormones ont donc un potentiel moindre que des stéroïdes classiques.

Vendus uniquement sous forme de comprimés ou de gélules, les prohormones méthylées sont hépatotoxiques et demande une bonne protection au niveau du foie. Au niveau de leur disponibilité à la vente, les prohormones sont strictement interdites en France. Vous ne trouverez que sur les marchés étrangers où la législation est plus légère. Comme ils ne peuvent pas être appelés stéroïdes à cause de leur composé inactif, vous pourrez les trouver facilement aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni qui les tolèrent en vente libre au même titre qu’une whey ou qu’un preworkout ! Les plus connues sur le marché depuis des années sont : Epistane, Havoc, H-Drol, Superdrol et Anadrol.

Les effets secondaires du dopages

Certes, les produits dopants sont interdits pour des raisons d’éthiques sportives, mais aussi, car ces produits sont extrêmement néfastes pour la santé.

Jetez un œil à la liste. Elle fait froid dans le dos.

Les effets secondaires esthétiques

  • Acné : l’acné se situe au niveau du dos ou du cou le plus souvent. On en développe ces boutons surtout à la suite d’une prise de stéroïdes anabolisants. Attention : ce n’est pas parce qu’un sportif a de l’acné dans le dos qu’il est forcément dopé. Inversement, tous les dopés n’ont pas nécessairement de l’acné dans le dos ou le cou.
  • Gynécomastie : elle correspond au développement de la poitrine chez l’homme. On voit alors apparaître des seins chez l’homme à cause des stéroïdes. Il n’est pas rare de voir des personnes dopées sujettes à la gynécomastie. Une chirurgie est souvent nécessaire pour remédier à ce problème.
  • Problèmes dentaires : que l’on soit dopé ou non, la musculation a tendance à abîmer sensiblement les dents. En effet, lors de la poussée, on a tendance à serrer très fortement la mâchoire ce qui sensibilise les dents. De plus, il s’avère que les hormones de croissance favorisent le développement des maxillaires et occasionnent un déchaussement des dents.

Des problèmes de sommeil

Se doper dérègle le sommeil. Que ce soit les stimulants ou les stéroïdes anabolisants, de nombreuses personnes dopées souffrent d’insomnies, d’un temps de sommeil plus court et/ou d’un sommeil moins réparateur.

Paradoxal quand on sait qu’un sommeil de qualité favorise la prise de muscles.

Certains sportifs vont même jusqu’à prendre un mélange d’amphétamines et de benzodiazépine (une molécule que l’on retrouve dans les anxiolytiques comme le Lexomil) pour dormir plus facilement après l’effort.

Des troubles sexuels

effets secondaires stéroïdesLa testostérone ne sert pas qu’à prendre du muscle. Cette hormone est sécrétée naturellement à 90% par les testicules et a une incidence sur notre vie sexuelle.

Les produits dopants comme les stéroïdes anabolisants ont pour rôle d’augmenter la sécrétion de testostérone. Étant donné que cette surproduction n’est pas naturelle et comme les doses sont parfois jusqu’à 200 fois plus élevées que dans un traitement médical, on assiste à des effets secondaires puissants du point de vue sexuel causés par des troubles hormonaux.

Ainsi, il n’est pas rare de voir des personnes dopées souffrir de troubles de l’érection (ou dysfonctions érectiles) et de stérilité. En effet, les stéroïdes anabolisants entravent la spermatogenèse (processus de production de spermatozoïdes).

Une dépendance aux produits

Du point de vue psychologique et moral, les pratiquants de musculation observent une nette amélioration dans leurs résultats. : force, esthétique, motivation…

Cela génère un engouement et une soif du dépassement de soi de plus en plus forte et qui pourra donner lieu à une addiction aux produits dopants.

Des problèmes cardio-vasculaires

Les problèmes cardio-vasculaires ne sont pas rares chez les pratiquants de body-building qui se dopent depuis plusieurs années.

Les produits ont des effets hypertenseurs et vasodilatateurs qui occasionneront de nombreux problèmes :

  • Tachycardie, arythmie cardiaque ;
  • Problèmes de respirations ;
  • Hypertension ;
  • Augmentation du mauvais cholestérol (LDL).

Des problèmes rénaux

Les stimulants comme la caféine sont des diurétiques qui engendrent un phénomène de miction au niveau des reins ; c’est-à-dire qu’ils augmentent l’envie d’uriner.

À force de fonctionner intensivement, les reins ont plus de difficultés à filtrer les minéraux de l’organisme et à fonctionner correctement.

De plus grands risques d’avoir un cancer

Les hormones de croissance n’agissent pas localement. Elles ont tendance à développer nos os, nos tissus et nos muscles de manière plus globale.

Par conséquent, cela aura tendance aussi à développer les cancers et tumeurs. La consommation de produits dopants augmente ainsi les risques de cancer.

Un système immunitaire plus fragile

Lorsque l’on se dope, certaines de nos fonctions sont au repos. Le système immunitaire travaille moins et aura plus de difficultés à se défendre une fois que l’on arrête la consommation de stéroïdes anabolisants, de stimulant ou d’hormones de croissance.

dopage stéroïdes anabolisants musculation

Booster de testostérone : une alternative sans risque et naturelle au dopage

Vouloir dépasser ses limites et atteindre même ses objectifs est tout à fait normal. Après tout, le sport gravite autour des objectifs que nous nous fixons ou qui nous sont fixés.

Seulement, le dopage diminue notre état de santé. N’oublions pas que l’activité physique et sportive nous sert à améliorer votre état de santé et non à le dégrader. Il nous sert à nous sentir mieux physiquement et moralement. Les produits dopants dangereux pour la santé et agissent à l’opposé de tout cela.

La meilleure alternative aux produits dopants pour augmenter sa masse musculaire, diminuer son état de fatigue, augmenter son endurance et sa motivation est de passer par des produits sans effets secondaires.

Il existe des boosters de testostérone avec des ingrédients 100% efficaces et sans aucun effets indésirables. Ces composés naturels augmentent la vasodilatation, stimuler la spermatogenèse et vont booster le niveau d’énergie.

Certains principes actifs de plantes, fruits ou minéraux vont entrer en ligne de compte dans la sécrétion de testostérone pour ainsi produire plus de protéines. Cela vous permettra de prendre plus de muscles et sans danger pour votre santé.

Voici les principales alternatives légales aux stéroïdes anabolisants type Dianabol, Trenbolone, Deca Durabolin ou encore Anadrol. Vous trouverez un dossier dédié pour chaque produit dopant légal musculation :

d-bal crazybulk
Decaduro Crazybulk
anvarol
Trenorol

Compléments alimentaires et dopage

Certaines personnes ont parfois du mal à faire la distinction entre compléments alimentaires et dopage.

Il y a plusieurs raisons à cela :

  • Certaines substances comme la créatine ont été au coeur d’un débat houleux pendant de longues années. Après de nombreux procès et autres dérogations, le statut de la créatine est 100% clair : Elle n’a rien à voir avec un produit dopant ! Des histoires comme celle-ci ont alimenté les amalgames entre compléments alimentaires pour la musculation et dopage. On se souvient aussi du cas de la taurine : A cause d’un manque d’information, certains pensaient que cet acide aminé était un produit dopant tiré des testicules de taureaux !
  • Le packaging des produits peut parfois être similaire, les fabricants étant les premiers à jouer sur ce côté “interdit” au niveau marketing ;
  • Certains médias éprouvent un malin plaisir à cultiver cette confusion pour faire de l’audience.

Les compléments alimentaires sont encadrés au niveau français par la DGCCRF. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons d’acheter des compléments alimentaires qui ont été validés par les autorités de contrôle.

Il est facile de se procurer des compliments provenant d’autres pays sur internet. Seulement, on ne connaît ni la composition ni la provenance des ingrédients. Rien ne garantit que ces produits seront naturels et auront un effet sur votre production de testostérone.