SARMs : une nouvelle tendance de dopage sans dangers ?

Avez-vous déjà entendu parler des SARMs ? Très tendance depuis quelque temps, ces produits sont souvent désignés comme le futur des stéroïdes. Vendus sur Internet ou dans des centres de conditionnement physique, ils sont étiquetés comme des compléments alimentaires. Pourtant, ces suppléments contiennent de nombreux ingrédients cachés qui peuvent se révéler nocifs, ou encore des substances non autorisées. Aucune étude n’a été réalisée pour garantir la fiabilité et l’efficacité de ces suppléments sportifs. Ensemble, découvrons la réalité qui se cache derrière les SARMs.

Sommaire

Les SARMs, qu’est-ce que c’est ?

Le sigle SARMs signifie Selective Androgen Receptor Modulators ou modulateurs sélectifs des récepteurs androgéniques en français. Ce sont de nouveaux types de compléments arrivés depuis peu sur le marché des stéroïdes. Ils sont généralement présentés comme légaux et sans effets négatifs, ce qui les rend plus attractifs que les anabolisants classiques. Les SARMs agiraient sur les tissus musculaires et les os sans impacter les autres organes du corps humain (contrairement aux stéroïdes, qui vont agir sur les organes de manière dégressive et néfaste).

Comment fonctionnent les Selective Androgen Receptor Modulators ?

Limiter la perte de muscles

Comme la plupart des anabolisants, les SARMs ont été formulés à des fins médicales : ces produits visaient à empêcher la fonte des muscles en cas de pathologies comme le cancer ou l’ostéoporose. Ils sont composés d’actifs qui agissent sur les tissus du corps pour une croissance musculaire plus performante et une élimination des dépôts de graisse. Ainsi, les SARMs ciblent les cellules qui impactent les muscles pour les faire grossir avec une excellente capacité brûle-graisse, sans avoir de conséquences sur les organes.

Une hausse de testostérone

La testostérone est l’hormone mâle, elle fait partie des hormones androgènes. Entre autre, elle a pour rôle d’optimiser la formation musculaire, de favoriser la pousse des poils, ou de rendre la voix plus grave. Les androgènes sont naturellement produits par l’organisme humain, mais de nombreux culturistes cherchent à booster leur niveau de testostérone avec des sources extérieures, productrices d’androgènes. 

Avec les anabolisants traditionnels, la surcharge d’androgènes est convertie en oestrogènes et peut causer des effets secondaires nocifs. Les SARMs se contentent de transmettre des messages aux muscles et ne s’attachent qu’aux cellules.

Pourquoi un tel engouement en musculation ?

Les sportifs utilisent les modulateurs sélectifs des récepteurs androgéniques dans le but d’améliorer la prise de masse musculaire afin d’atteindre plus rapidement leurs objectifs. Les SARMs apparaissent comme une alternative aux stéroïdes, qui sont interdits et dangereux pour la santé. Ces produits permettraient également de prévenir la fonte musculaire, effet qui se révèle particulièrement intéressant pour les bodybuildeurs en phase de sèche. La promesse des SARMs, c’est l’absence d’effets secondaires : pas de palpitations ou de fluctuations d’énergies, de lésions au foie ou d’acné. Aussi efficaces que les stéroïdes en étant moins dangereux, les SARMs offriraient une prise de masse musculaire optimisé couplée à une perte de graisse.

Les produits SARMs les plus populaires sur le marché

Parmi les SARMs les plus visibles sur le marché, on retrouve :

  • Andarine : Elle booste la libido et renforce la densité osseuse.
  • Ligandrol : Appellé aussi lgd-4033, il stimule le développement des muscles maigres.
  • Cardarine : Sous le nom GW-501516 se cache un produit dopant qui augmente l’endurance et permet d’être plus performant.
  • Ostarine : Également appelée mk 2866, elle optimise la récupération des muscles dans tout le corps et permet un développement musculaire rapide.
  • Testolone : Sous l'abréviation rad 140 se trouve un SARM puissant qui vous promet prise de muscle sec et perte de poids rapide.

Les avantages présumés des SARMs

Si les SARMs ont connu un tel engouement ces derniers temps, ce n’est pas un simple effet de mode. Les promesses de ces “compléments” en font rêver plus d’un :

  • Croissance musculaire rapide : développement des muscles avec accumulation de la masse maigre dans le corps.
  • Meilleure endurance musculaire : permet d’endurer des entraînements plus intensifs.
  • Diminution de la fatigue : plus grand apport énergétique pour ne plus ressentir de fatigue intense après chaque séance d’entraînement.
  • Perte de poids : élimination des graisses efficace.

Supposément dotés des mêmes effets des stéroïdes, les SARMs seraient dénués des effets néfastes ou secondaires survenant après la prise de produits dopants illégaux. Mais la réalité est toute autre : le sportif court bien un danger en consommant cette supplémentation non contrôlée.

Point détaillé sur les dangers des SARMs

sarms musculation

Il ne s’agit pas de compléments, mais de produits pharmaceutiques

En eux-mêmes, les SARMs ne présentent pas un danger particulier s’ils sont pris avec l’accompagnement d’un professionnel de santé. Là où ils deviennent dangereux, c’est dans l’usage que les sportifs en ont. Ils oublient qu’il s’agit avant tout de produits pharmaceutiques, et non de simples compléments alimentaires ! La vente des SARMs est soumise à une réglementation stricte, en sachant que la FDA (Food and Drug Administration américaine) n’a encore approuvé aucun de ces produits. Dans la plupart des pays, vendre des SARMs reste interdit, et il faut se tourner vers une source habilitée à vendre des médicaments sur ordonnance pour s’en procurer de manière légale et sûre. L’usage de SARMs sans suivi médical est donc fortement déconseillé par les autorités de santé.

Les SARMs sont interdits par l’Agence Mondiale Anti-Dopage

Ce qu’il faut savoir, c’est que la majorité des fédérations sportives considèrent les SARMs comme des produits dopants, au même titre que les stéroïdes anabolisants. La plus haute autorité du monde, la WADA (Agence mondiale anti-dopage), interdit la prise de SARMs dans le cadre d’un événement ou d’une compétition sportive. Les athlètes contrôlés positifs seront sévèrement sanctionnés.

Les produits vendus sur le web sont de piètre qualité

Le pire fléau concernant les Selective Androgen Receptor Modulators, c’est la vente en ligne de dérivés qui se présentent comme des SARMs, sans pourtant l’être. En cherchant ou acheter des sarms, des chercheurs ont décidé de tester un nombre élevé de produits désignés comme SARMs en ligne et 52 % seulement d’entre eux étaient réellement des SARMs. De plus, 40 % des produits testés étaient composés de drogues non approuvées par les fédérations sportives, et près de 60 % des produits ne présentaient pas les bonnes informations de dosage. Acheter des SARMs sur Internet revient donc à prendre un gros risque : vous pourriez ingérer des substances et des drogues nocives sans même le savoir.

Pas d’études cliniques

Souvent, on accuse les grosses compagnies pharmaceutiques de commercialiser des médicaments avant que les études cliniques sur leurs effets présumés ne soient terminées. Ici, c’est encore pire : les grands groupes pharmaceutiques n’ont pas encore développé (ni commercialisé) de SARMs. Les fabricants sont souvent de petits laboratoires, parfois clandestins. Le problème, c’est que les processus de fabrication sont alors totalement inconnus et qu’aucune norme de qualité ne s’applique.

La gamme de SARMs naturels de Crazy Bulk: l’alternative légale aux SARMs

Commercialiser et consommer des SARMs est illégal en France. Ils sont classés comme des dopants depuis 2008. Pour vous permettre de bénéficier des mêmes résultats que les SARMs, mais sans les dangers, des marques comme Crazy Bulk vous proposent des alternatives saines. Ce sont de véritables compléments alimentaires qui vous permettent de prendre du volume et de la force rapidement sans aucune modification de votre organisme. Construction de nouveau muscle, accélération de la perte de poids, prise de force extrême : ces alternatives aux SARMs sont tout aussi efficaces en étant bénéfiques pour votre santé. Ces imitations de stéroïdes sont 100% sûres et légales, sans effets secondaires. Les ingrédients sont fabriqués aux États-Unis et tous approuvés par la FDA.

Conclusion

Gardez toujours à l’esprit que les SARMs sont des produits dopants, à la fois interdits et potentiellement dangereux. Vous n’avez pas besoin de mettre en danger votre santé pour obtenir des résultats en musculation : des entraînements intelligents, une alimentation adaptée et des phases de récupération optimales vous apporteront davantage de gains que la prise de SARMs ! Et si vous avez envie de bénéficier d’un petit coup de boost pour atteindre vos objectifs, tournez-vous vers les complémentaires alimentaires SARMs de Brutalforce pour décupler les résultats de vos heures de musculation.

Et si vous souhaitez aller encore plus loin, n'hésitez pas à consulter cette vidéo :

Sources et études :
https://www.canada.ca/fr/sante-canada/sujets/achat-et-utilisation-securitaire-produits-sante/utilisation-sans-danger-produits-musculation.html
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2352007821000858
https://www.usada.org/spirit-of-sport/education/selective-androgen-receptor-modulators-sarms-prohibited-class-anabolic-agents/