Trenbolone : Informations sur le stéroïde anabolisant et son alternative légale

L’acétate de Trenbolone ou tout simplement le Trenbolone est un produit dopant (stéroïde androgénique anabolisant). Il a permis à de nombreux culturistes d’avoir un physique avec des muscles définis pour leur permettre d’atteindre leurs objectifs de musculation. Malheureusement, ce produit aux effets anaboliques incroyables est mauvais pour la santé. Ses effets indésirables seront à prendre en considération s’il vous vient à l’idée de faire un cycle de Trenbolone. Heureusement, il existe une alternative sans danger et légale qui permettra d’avoir les mêmes résultats aux pratiquants de musculations qui souhaitent préserver leur santé.

Dr Muscu vous dévoile tout sur le Trenbolone : un produit puissant, mais dangereux pour la santé.

Trenbolone : Informations sur le stéroïde anabolisant et son alternative légale

Qu’est-ce que c’est ?

acétate de TrenboloneL’acétate de Trenbolone porte plusieurs noms. Ses noms commerciaux sont Finajet, Finaplix ou encore Parabolan. Il faut noter que l’acétate de Trenbolone diffère de l’énanthate de Trenbolone et de l’hexahydrobenzylcarbonate.

Il s’agit d’un stéroïde androgénique anabolisant (SAA), une hormone stéroïdienne liée à la testostérone. Cette hormone synthétique permet d’obtenir des effets anaboliques (stimule la production de muscles entre autres) et androgéniques (il produit des effets masculinisants) en améliorant notamment la synthèse des protéines. Pour rappel, les protéines entrent directement en ligne de compte dans la construction du muscle.

À l’origine, le Trenbolone, aussi appelé Tren, était destiné à un usage vétérinaire, mais il a été dévié de sa trajectoire après que certains bodybuilders ont constaté ses effets impressionnants sur le corps humain.

L’industrie alimentaire a aussi utilisé l’acétate de Trenbolone pour l’élevage de bœuf, car il reproduit, en partie, les effets des hormones de croissance. À des fins de profits, les producteurs se sont permis d’injecter ce produit sur les animaux afin d’accroître leur volume musculaire tout en diminuant la rétention de graisses. Cela représente un avantage en matière d’espace et une meilleure réduction des coûts.

Aujourd’hui, l’utilisation de ce stéroïde dans l’élevage, dans le monde vétérinaire ou encore dans le monde médical est interdite dans l’Union européenne. Il reste toutefois toléré aux États-Unis et au Canada.

Histoire de ce stéroïde

Mis au point par le laboratoire français Roussel-UCLAF en 1967, l’acétate de Trenbolone a commencé à être utilisé pour l’élevage intensif des bovins à partir des années 1970 sous le nom de Finajet en Angleterre et de Finaject en France. Avec des effets proches de la nandrolone, ce produit n’était clairement pas destiné à un usage médical pour les humains contrairement à d’autres stéroïdes anabolisants. On suppose que ses effets seront utiles pour soigner les pathologies qui engendrent de graves problèmes de perte de poids, d’atrophies musculaires, de déficit androgénique ou d’anémie. Le soin de l’ostéoporose est une piste que l’on ne peut écarter.

Pour ses usages « vétérinaires », l’acétate de Trenbolone a pris le nom de Finaplix. Son but était donc de rentabiliser et de maximiser la production de ces animaux et rendre les bœufs plus massifs avant de les emmener à l’abattoir. L’usage de ces produits sur les bœufs n’est pas aussi encadré que le sont les médicaments pour les humains, c’est pourquoi on retrouve des traces de produits dans la viande à travers le monde entier. On procède en continu à des injections sous-cutanées sur la bête au niveau de la partie inférieure de l’oreille à l’aide d’un pistolet spécialement dédié à doper ces bêtes.

Il faudra attendre les années 1980 pour que l’acétate de Trenbolone devienne véritablement populaire dans le monde du culturisme.

Interdit en Europe, le trafic était tel que de grosses quantités de Trenbolone sont transportées des États-Unis et du Canada vers l’Europe. En 1987, ce trafic a été suspendu après que le laboratoire Hoeschst-Roussel a stoppé la production de ce produit. Il reste toujours accessible dans le monde entier pour le doping. Depuis des décennies, on continue d’utiliser l’acétate de Trenbolone dans le culturisme pour améliorer la définition musculaire notamment pour la compétition.

Les avantages d’une cure de Trenbolone

avantages trenboloneSi le Trenbolone a tant perduré, c’est grâce à ses effets incroyables sur la musculature. De nombreux bodybuilders vantent les mérites de ce produit puissant qui leur a permis d’atteindre leurs objectifs de musculation avec une plus grande facilité.

Tout d’abord, il faut noter que ce médicament est très polyvalent, il peut donc être destiné à la sèche. En période de sèche, les personnes qui souhaitent réduire leur taux de masse grasse en vue de dessiner au mieux leur musculature consomment des brûleurs de graisses pour accélérer le processus de perte du gras.

Ainsi, l’un des principaux avantages du Trenbolone est qu’il ne retient pas l’eau dans le corps. En effet, ce qui bloque pour afficher un physique apollinien, c’est la rétention d’eau qui « gonfle » la surface de la peau. Rassurez-vous : la rétention d’eau est comme disgracieuse à de hauts niveaux de compétition dans le culturisme, mais qui, du point de vue médical, est tout à fait naturel.

Toujours dans l’objectif de sécher, l’acétate de Trenbolone favorise la lipolyse. La lipolyse correspond à la faculté qu’a notre organisme à brûler des graisses (lipides). Cela sera d’autant plus utile en période de sèche comme nous venons de vous le décrire.

Par ailleurs, comme de nombreux autres stéroïdes anabolisants, le Trenbolone permet d’améliorer les performances sportives à la salle. Il optimise l’oxygénation du corps pour lui faciliter son évolution pendant la séance et aussi en-dehors de la séance. Cette meilleure oxygénation se caractérise par une plus grande production de globules rouges dans l’organisme ce qui a pour vocation d’améliorer la récupération et l’endurance. De la même manière, ce stéroïde anabolisant augmentera la force de l’athlète pour lui permettre de faire des séances plus intenses et ainsi développer plus de muscles.

Pour terminer, un des avantages du Trenbolone est ce qui le constitue : un produit anabolisant. Par conséquent, il favorisera le développement des cellules musculaires (fibres, etc.) pour améliorer votre prise de masse. Comme il s’agit en grande partie d’un brûleur de graisses, il améliorera la rétention de muscles maigres. Vous l’aurez compris : le Trenbolone sera avant tout destiné aux personnes qui souhaitent faire de la compétition et qui veulent un physique ultra-sec avec de gros muscles striés.

Effets secondaires de ce stéroïde anabolisant

Les stéroïdes anabolisants riment souvent avec problèmes de santé. Et, en toute logique, le Trenbolone n’échappe pas à la règle et présente de nombreux effets secondaires dangereux pour la santé. Ils peuvent aller du simple symptôme physique que l’on peut considérer comme bénin aux problèmes cardio-vasculaires plus graves et qui peuvent être mortels.

Les effets sur le physique

On n’échappe pas aux différents effets androgéniques du Trenbolone sur le physique.

Il faut noter que les effets sont aussi valables chez les femmes et peuvent avoir de lourdes répercussions (irréversibles) sur le physique et le moral :

  • Peau : durant l’utilisation d’acétate de Trenbolone, la peau change d’aspect. L’apparition d’acné, d’une peau plus grasse et un changement de grain sont à prévoir. La peau est considérée, à juste titre, comme le reflet de notre santé. Une mauvaise peau est bien souvent le signal que notre organisme rencontre un problème.
  • Pilosité : sujet encore délicat. Ce stéroïde peut provoquer une chute de cheveux importante sur le sommet du crâne et au niveau des tempes (calvitie) notamment pour les personnes qui ont des prédispositions. Par ailleurs, on note aussi une pousse du poil plus importante au niveau du menton et du torse (pour les femmes aussi).
  • Voix : le timbre de la voix change pour devenir plus grave (pour les femmes aussi).

La gynécomastie (les seins qui poussent chez l’homme) est un sujet qui revient souvent avec les stéroïdes anabolisants. Il semblerait qu’elle concerne assez peu l’acétate de Trenbolone. Il ne faut toutefois pas écarter les risques de développer ce type de pathologie.

Mental

L’acétate de Trenbolone a aussi un mauvais impact sur la santé mentale :

  • Sommeil : le dérèglement hormonal et tous ses effets sur l’organisme peuvent provoquer des insomnies et les problèmes du sommeil comme des réveils nocturnes, des sueurs nocturnes ou des nuits sans sommeil profond.
  • Humeur : elle est aussi impactée par la consommation de ses stéroïdes anabolisants. Il ne sera pas rare d’observer une augmentation des troubles anxieux, une augmentation de la dépression et plus généralement des troubles de l’humeur.
  • Désir et libido : de nombreux pratiquants qui ont consommé ce stéroïde anabolisant ont noté une augmentation de leur libido. Les désirs sexuels sont donc accrus pendant le cycle de Trenbolone.

Des effets plus dangereux

  • Hépatotoxicité : bien qu’il ne soit pas considéré comme un stéroïde anabolisant dangereux pour le foie, l’acétate de Trenbolone ne doit pas être pris à la légère. À hautes doses, il peut être toxique pour le foie et provoquer des maladies graves telles que le cancer, l’hépatite ou tout autre trouble. Cela est d’autant plus vrai quand on se dope, car les doses sont plus fortes ;
  • Santé du cœur : dangereux pour la santé du cœur, le Trenbolone peut rapidement provoquer des symptômes inquiétants. Cela peut aller de la « simple » tachycardie (accélération du rythme cardiaque) à des problèmes plus graves comme une augmentation du taux de lipoprotéines de haute densité (HDL ou mauvais cholestérol) et une réduction des lipoprotéines de basse intensité (LDL ou bon cholestérol). Il provoque un épaississement de la paroi des artères ce qui peut engendrer une artériosclérose responsable de graves maladies cardiaques ;
  • Toux : ce produit provoque des toux. On ne connait pas encore précisément le mécanisme qui provoque la toux chez les pratiquants qui se dopent. Il semblerait qu’il augmente la sécrétion d’un peptide (bradykinine) responsable de la toux.

Hormones

Comme de nombreux stéroïdes androgéniques anabolisants, le Trenbolone dérègle la production naturelle de testostérone. En effet, lorsqu’il est consommé à des fins de musculation, donc à hautes doses, le Trenbolone supprime la production endogène de testostérone. Il faudra alors compter entre un et quatre mois après le cycle pour retrouver une production normale de testostérone. Il existe des solutions pour remédier à ce problème en consommant d’autres produits chimiques, c’est ce qu’on appelle la relance post cure.

Dosage et cycle d’acétate de Trenbolone

résultat cure TrenboloneTout d’abord, nous souhaitons rappeler que le Trenbolone n’était pas voué à un usage médical destiné aux humains. Par conséquent, il n’existe pas de doses à prescrire sur lesquelles on peut s’appuyer.

Le produit s’administre par injection ou par voie orale.

Cependant, après des dizaines d’années de tests empiriques dans le dopage effectués par de nombreux pratiquants de musculation, on constate que la dose hebdomadaire pour un cycle Trenbolone par injection se situe entre 100 et 300 mg. Il faudra prendre entre deux et trois doses par semaine. Sa demi-durée de vie est estimée entre 5 et 7 jours.

En ce qui concerne le cycle de Trenbolone par voie orale, il faudra compter entre 100 et 200 mg par jour.

Que ce soit par injection ou par voie orale, un cycle de Trenbolone dure entre 6 et 8 semaines. Certains athlètes qui se dopent ont fait des cycles de 4 semaines et ont obtenu des résultats assez surprenants. Étant donné que chaque individu est différent, on sélectionne entre six et huit semaines pour de meilleurs résultats et limiter les risques d’impact sur la santé du foie. C’est le « juste » milieu.

Le Trenbolone peut se combiner avec d’autres stéroïdes anabolisants en fonction des objectifs que l’on s’est fixés : Winstrol, Anadrol, Deca Durabolin, …

Où en acheter et à quel prix ?

Un cycle de Trenbolone peut devenir très rapidement cher. Pour les produits par injection, le prix se situe autour de 50 € les 100 ml. À savoir qu’il faut prendre entre 100 ml et 300 ml par semaine. Du coup, il faudra compter au grand minimum 250 € par mois.

Pour vous en procurer, vous devrez alors aller sur des sites Internet plus ou moins légaux. Certains passeront par leur réseau en salle de musculation en France ou à l’étranger.

Trenorol, l’alternative légale et sans danger

En réponse à une augmentation du doping dans le milieu de la musculation, un fabricant de compléments alimentaires naturels américain (Crazy Bulk) a décidé de prendre à rebrousse-poil tout ce système. Leur but est simple : proposer des produits naturels, sans danger et légaux.

De ce fait, Crazy Bulk a mis au point un complément alimentaire qui vous proposera de nombreux avantages sans mettre en danger votre santé. Il s’agit de Trenorol.

Une entreprise digne de confiance

Crazy Bulk est un fabricant américain de compléments alimentaires reconnu dans le monde du body-building. À tel point que de nombreux athlètes ont arrêté les produits dopants pour ne prendre que leurs compléments. Ils sont très présents dans le monde du fitness et de la musculation, on peut les retrouver facilement sur Internet. Leur site est très complet et permet de comprendre les bienfaits de chacun des produits qu’ils vendent.

Des produits naturels

Crazy Bulk sélectionne toujours des produits naturels qui ont des effets positifs sur notre organisme. En l’occurrence, pour Trenorol, les chercheurs qui ont mis en point ces compléments alimentaires naturels ont choisi des ingrédients dont la valeur a été prouvée scientifiquement. Certains ingrédients sont en cours d’étude pour mettre en avant leurs intérêts dans le domaine du sport, de la santé et de la musculation.

Faire le choix de prendre du Trenorol, c’est faire le choix de prendre soin de sa santé.

C’est moins cher !

Comme vous l’avez vu précédemment, l’acétate de Trenbolone est un produit dopant qui coûte cher. Crazy Bulk est un fabricant de compléments alimentaires qui se veut populaire au sens noble du terme. Il s’adresse à tout le monde : professionnels ou amateurs qui commencent la musculation. Par conséquent, leurs tarifs sont tout à fait abordables et permettent de faire une cure entre deux et trois mois sans se ruiner. Un mois de cure avec du Trenorol vous coûtera au maximum 55 € alors que le Trenbolone coûte au minimum 250 €.

Voir notre dossier complet sur Trenorol ainsi que notre avis sur cette alternative légale au Trenbolone

Des effets au bout de quelques semaines

Même si leurs compléments alimentaires ne sont pas aussi forts que les stéroïdes anabolisants, les produits de Crazy Bulk seront la meilleure alternative aux produits dopants pour avoir des résultats efficaces en peu de temps.  Prise de masse, gain de force et meilleur conditionnement physique seront possibles grâce aux Trenorol de Crazy Bulk.

Je profite de la promotion sur Trenorol